Vieillissement : la France fait de l’e-santé une priorité

 

Avec la hausse de la dépendance et le vieillissement de la population, La France a décidé d’investir en grande quantité dans l’e-santé selon une étude réalisée par l’IDATE en juillet 2019.

En effet, d’ici 2020, la France devrait faire partie des 3 pays où la population est la plus âgée (toutes proportions gardées). La question du vieillissement de la population est donc urgente.

Afin de résoudre ce problème, la France fait de l’e-santé une priorité notamment en adoptant le plan Ma Santé 2022 en juin dernier. Ce dernier entend résoudre les inégalités des français dans les accès aux soins.

Les entreprises et les services publics abordent donc la question de la télémédecine (soins à distance) ou du maintien à distance.

 

 

À la suite de ces investissements, notre pays figure désormais partie des 3 pays les innovants à ce sujet.

Les auteurs expliquent également que les économies réalisées en dépenses de santé devraient être les plus importantes dans ces pays, notamment grâce aux nouvelles technologies qui ont permis par exemple une réduction des coûts de 1,2% en moyenne en 2018.

Plus globalement, l’étude prône les dispositifs technologiques permettant d’assurer la surveillance ou le diagnostic de patients à distance.

Enfin, à l’horizon 2025, 9% de la population mondiale des seniors devrait alors être équipée, avec le déploiement de 78,1 millions d’unités de dispositifs de « télésoin », avance l’étude.

 

Source(s) : Olivier Chicheportiche – BFMTV Business